Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre vélo pliant :

  • Le type de vélo pliant
  • La facilité de pliage
  • Le poids
  • Le comportement du vélo
  • La taille des roues et l’encombrement
  • La transmission

Le type de vélo pliant

Le type est le premier critère à prendre en considération lors du choix de votre vélo pliant. Les modèles ultra compacts sont destinés à des trajets relativement courts, présentant de faibles dénivelés.

Par ailleurs, les vélos de dimensions plus conséquentes peuvent être utilisés sur de longues distances, tandis que ceux dotés d’équipements de trekking sont dédiés aux voyages.

Le choix de votre futur moyen de transport doit s’effectuer en prenant en compte les trajets que vous prévoyez de réaliser. Dans le cas où vous devez parcourir moins de 5 km par jour, choisissez un modèle ultra compact. Au-delà de 5 km, optez pour un vélo pliant de taille assez importante.

À titre d’information, certains vélos pliants sont dotés de moteur et proposent une assistance électrique. Ils sont nettement plus chers que les bicyclettes classiques cependant, ils peuvent vous aider à réaliser de longs trajets sans mouiller votre chemise.

Si les routes que vous empruntez quotidiennement présentent de forts dénivelés, nous vous recommandons d’investir dans un VAE pliant.

La facilité de pliage

Les étapes de pliage et de dépliage peuvent être plus ou moins complexes, en fonction du vélo. Il est donc fortement déconseillé d’investir dans une quelconque bicyclette, sans évaluer sa facilité de pliage.

Tout d’abord, le nombre d’étapes imposé par le fabricant doit être particulièrement restreint. Ensuite, vous devez immédiatement avoir une idée des actions à réaliser, sans devoir relire le manuel à de nombreuses reprises.

Sur certains vélos pliants, il est nécessaire d’ajuster les manettes de frein, le guidon et le niveau de la selle avant de procéder à un pliage. Ces modèles sont généralement difficiles à plier et sont donc à éviter.

À noter que, la facilité de pliage doit être un critère déterminant dans le choix de votre vélo, surtout si vous projetez de l’utiliser au quotidien et le manipuler fréquemment. Elle peut cependant devenir secondaire, dans le cas où vous souhaitez utiliser votre bicyclette de manière ponctuelle (lors d’une randonnée, d’un séjour sur une aire de camping, etc.).

Le poids

Le poids est un critère important, puisque vous serez contraint de porter votre vélo à de nombreuses reprises. Il est toutefois déconseillé de fixer son choix sur un modèle trop léger, pour ne pas se retrouver avec une bicyclette sous-équipée.

Lors du choix de votre vélo, penchez-vous sur les composants avant d’évaluer le poids. Évitez les modèles de plus de 18 kg, sauf si vous souhaitez investir dans un VAE. Ce dernier est généralement plus lourd que les bicyclettes classiques, en raison de son moteur et de sa batterie.

Pour éviter les dysfonctionnements au niveau du système de pliage, il est déconseillé de choisir un vélo ultra léger pour ensuite ajouter des composants tels que des garde-boue.

Le comportement du vélo

Le comportement du vélo doit être défini en fonction de son utilisation. Dans le cas d’une bicyclette destinée essentiellement aux déplacements en ville, il est parfois conseillé d’opter pour un modèle léger installé sur des roues de 16 à 20’’, afin de bénéficier d’une excellente reprise.

D’autre part, pour les déplacements en campagne et sur les pistes de randonnée, il est préférable de privilégier la stabilité et le confort, au détriment de la reprise. En d’autres termes, l’idéal est de privilégier les bicyclettes dotées de roues de plus de 20’’.

Vous êtes un grand amateur de trek ? Tournez-vous vers les VTT pliants, plus maniables et plus stables que les vélos de ville.

La taille des roues et l’encombrement

La taille des roues joue un rôle fondamental dans le comportement d’un vélo, mais aussi dans sa compacité. Après avoir déterminé les dimensions approximatives des roues de votre futur moyen de transport en fonction du comportement recherché, vous devez les définir avec plus de précision en prenant l’encombrement en compte.

Pour un excellent compromis entre compacité et reprise, nous vous conseillons une bicyclette montée sur des roues de moins de 20’’. Néanmoins, ne descendez pas en dessous de 15’’, afin de bénéficier d’une bonne stabilité.

S’il est parfois recommandé d’opter pour un VTT équipé de roues de 26’’ pour arpenter les pistes les plus accidentées, ce type de vélo peut être particulièrement encombrant. Il est donc préférable de se tourner vers un modèle légèrement plus compact, monté sur des roues de 24 pouces.

La transmission

Un vélo pliant peut être doté d’un dérailleur externe, d’un moyeu à vitesses intégrées, d’un dispositif mixte alliant dérailleur externe et moyeu à vitesses intégrées ou d’un moyeu à changement de vitesse continu.

Le choix de la transmission dépend essentiellement de l’utilisation de votre vélo. Néanmoins, sachez que les dérailleurs classiques subissent souvent des dysfonctionnements, quelle que soit la gamme des vélos. Pour un confort optimal, nous vous conseillons de choisir une bicyclette dotée d’un dispositif mixte ou d’un moyeu à vitesses intégrées, permettant de changer de rapport sans devoir pédaler.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de vélos pliants

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs vélos pliants en 2017